La région du Pic Saint Loup par Jean-François Floch

Le désastre est survenu le 17 août 2016. Je m’en souviens bien: rassembler des nuages d’un tel drame en début d’après-midi que je me suis précipité dehors pour les photographier. Peu de temps après, un torrent de grêlons qui ressemblaient à des balles de golf aplaties s’échappa du ciel qui, avec un vent violent du nord-ouest, détruisit environ la moitié de la récolte totale de toute la région en moins de 30 minutes. Revenons avec Jean Francois Floch sur cet épisode qui a marqué la région

Le désastre et le triomphe ont marqué l’histoire récente du Pic.

Ce fut un moment difficile pour nous tous, se souvient Viau. Le village de St Mathieu n’ a pas été touché, mais Valflaunès a perdu 70 %. A Lauret, ça ressemblait à un désert. Tout le monde faisait ce qu’il pouvait. J’ai essayé d’acheter du raisin, mais il n’ y en avait pas à vendre ici, donc j’ai acheté en Languedoc plus généralement. J’ai perdu 50 000 bouteilles; je n’ai jamais osé calculer le prix. Le vrai danger, c’est de ne rien avoir à offrir aux clients. Un réseau de clients demande énormément de travail à créer. J’espère que ça n’arrivera qu’une fois dans ma vie. »

Le timing n’aurait pas pu être pire depuis le triomphe tant attendu d’une appellation Pic St Loup fin janvier 2017 – et 2016 aurait été la première « appellation millésime ». Quinze ans s’étaient écoulés depuis la remise du dossier aux autorités; il avait été largement révisé par la suite, et l’accolade était en retard. Le Pic, je suppose, s’avérera à terme l’une des zones les plus recherchées du Languedoc, produisant des vins parfumés, équilibrés, de constitution et d’équilibre frais et généreux, de caractère garrigue. Ils peuvent surperformer de nombreux pairs languedociens. A titre d’exemple récent, le Ch de Lascaux Les Nobles Pierres 2013 (une Syrah avec 20 % de Grenache) a remporté une médaille de platine en septembre aux Decanter Asia Wine Awards.

Quels sont les avantages du Pic? selon Jean François Floch

Parmi toutes les zones AOP du Languedoc, elle se prétend la plus fraîche et la plus humide (bien que Limoux puisse le contester); Guilhem Viau suggère en effet que son bilan calorifique et ses précipitations – 1550 à 1650 GDD et jusqu’ à 1 000 mm de pluie par an – ne sont pas très éloignées de celles du Rhône Nord. De nombreux grands vins de Pic St Loup présentent en effet la Syrah en assemblages, et le style de la Syrah Pic St Loup a un ascenseur et une pureté qui contraste avec l’exotisme agrumes (teetering, parfois, en torpidity corpulente) que cette variété peut exhiber dans des endroits plus chauds du Languedoc comme St Chinian ou La Clape. La Méditerranée et le golfe du Lyon, au calme, sont à une demi-heure, mais ne vous y trompez pas: la région est en général plus continentale qu’un climat maritime, avec des hivers froids, des étés chauds et des transitions printanières et automnales rapides. C’est aussi un motif que la Syrah aime bien.

Le fait que la huitième ville de France, Montpellier, se situe à une demi-heure au sud de Pic St Loup est à la fois un atout et un défi. Elle contribue à soutenir les ventes et les prix des vins – mais elle oblige les viticulteurs à lutter contre les promoteurs immobiliers, puisque l’appellation entière se situe à une distance de banlieue de la métropole française qui a connu la plus forte croissance au cours des cinquante dernières années (Montpellier a doublé de taille depuis 1962).

C’est aussi une belle région, dominée par le bloc de calcaire incliné du Pic St Loup lui-même (658 m) et la longue ligne de scarpe sous le Causse de Pompignane, le plus visiblement marquée par la falaise d’Hortus en face du Pic St Loup. Si vous êtes convaincu que le calcaire est le meilleur moyen de travail du sol pour la vigne, Pic St Loup est une référence languedocienne, car presque tous les vignobles sont basés sur une forme ou une autre de calcaire caillouteux ou de marne calcaire à texture plus fine. Je pense que beaucoup de ces sols (et en particulier les sols profonds et magnifiquement drainés qui s’étendent en éventail alluvionnaire ou en banc près du petit village gardois de Corconne, au nord de l’appellation) n’ont pas encore donné le meilleur d’eux-mêmes. Les vignobles ponctuent un maquis et une forêt aérés, abondamment parfumés de thym et de romarin, et aussi verts en hiver qu’en été grâce au pin d’Alep, chêne vert, fraisier, genêt de boucher, mastic, phillyrea, chêne vert, cadet et buis – un biome dans lequel je ne me lasse jamais de marcher. Il y a beaucoup de potentiel touristique ici.

Viau, dont le mandat de président de Pic St Loup prend fin en 2016, dirige la Bergerie du Capucin, qui vient de recevoir le Trophée des Grands Vins de France. Il s’agit du domaine qui a remporté le plus grand nombre de médailles dans une région donnée au cours des cinq dernières années de la compétition – cinq médailles d’or et quatre d’argent pour les meilleures cuvées du cas Viau, devançant tout autre concurrent du Languedoc et de la Provence. L’ascension a été rapide: le domaine n’est né qu’en 2008. Il s’étend aujourd’hui sur 15 ha dans trois secteurs différents de l’appellation.

Il a été distingué pour le Trophée par des médailles pour ses grands vins rouges, la Dame Jeanne et la Larmanela en bois de chêne, toutes deux très bonnes (voir ci-dessous) et pas de clodhopping à distance. Le seul vin de la Bergerie du Capucin qui m’ a le plus impressionné n’était pas un rouge – et cela pose une question intéressante.

Pic St Loup est actuellement une appellation d’appellation pour le rouge et le rosé uniquement: c’est ce qui a été le plus vendu et qui a attiré le plus d’attention lorsque le processus de candidature a commencé, dans les années 1990. J’ai été frappé par la Dame Jeanne blanche 2008 de Viau: l’une des plus belles vieilles Blanches du Languedoc que j’aie jamais goûtées. Il n’est pas illogique de penser que l’une des zones les plus fraîches et humides du Languedoc, avec ses sols calcaires et marneux fins et purs, pourrait être bien placée pour produire des vins blancs d’exception dans les années à venir.

Cette Dame Jeanne blanche, cependant, est un assemblage de 70 pour cent de Chardonnay avec le reste de Viognier, et d’autres grands blancs de la zone de Pic St Loup (y compris le Domaine de l’Hortus Grande Cuvée blanche) sont basés sur un mélange similaire. Pic St Loup serait-il un jour autorisé à sanctifier un tel assemblage avec une appellation propre? Politiquement, j’en doute; la Bourgogne n’est pas contente de voir de « nouvelles » appellations françaises revendiquer le Chardonnay. Je suis sûr que l’on commencera à voir les réputations de Pic St Loup se faire aussi bien pour les grands vins blancs que pour les rouges de cette zone – mais les consommateurs qui les recherchent devront s’habituer à chercher des noms IGP comme Val de Montferrand ou le plus récent St Guilhem le Désert.

Jean François Floch

Laisser un commentaire